Janvier

Théâtre    mardi 25 janvier - 20H30

La Machine de Turing

DE BENOIT SOLES
ATELIER THÉÂTRE ACTUEL

À l’hiver 1952, suite au cambriolage de son domicile, le professeur Turing porte plainte au commissariat de Manchester. Avec son allure peu conventionnelle, Turing n’est pas pris au sérieux par le sergent enquêteur Ross. Mais, toujours sous surveillance, la présence d’Alan Turing dans ce poste de police n’échappe pas au Général Menzies, pour lequel il a travaillé pendant la guerre. L’interrogatoire du sergent Ross va alors prendre une toute autre tournure…

Le sergent Ross avance à pas de loup, ne sachant trop à qui il a à faire. Un espion soviétique ? Un conspirateur ? Leur face à face va nous amener à parcourir la vie d’Alan Turing. De son incroyable acharnement pour parvenir à briser l’« Enigma », à sa relation tumultueuse avec son amant Arnold Muray, qui provoquera sa condamnation (pour homosexualité, un délit jusqu’en 1967) . De son enfance marquée à jamais par la disparition de son ami Christopher Morcom, à ses travaux sur ses « machines pensantes », genèse de l’intelligence artificielle. Et jusqu’à la fin de sa vie, où comme Blanche-Neige, qu’il avait vu des dizaines de fois, il a croqué dans une pomme empoisonnée.

À travers ce récit, nous découvrons le destin hors-norme de cet homme injustement resté dans l’ombre et broyé par la « machine » bien-pensante de l’Angleterre des années 50.

Encore inconnu ou méconnu par beaucoup de gens, Alan Turing a pourtant marqué de son empreinte la science et l’histoire récente. Le 7 juin 1954, ce mathématicien et cryptologue de génie, inventeur de l’ordinateur, est retrouvé mort, allongé sur son lit, à l’âge de 41 ans. Pendant la Seconde Guerre mondiale, Turing a joué un rôle majeur dans la cryptanalyse de la machine Enigma, utilisée par les armées allemandes. Ses méthodes permirent de casser ce code et, selon plusieurs historiens, de raccourcir la capacité de résistance du régime nazi de deux ans, épargnant ainsi la vie de quatorze millions de personnes. Une histoire qui restera secrète et classée secret défense jusqu’à l’an 2000. La reine Élisabeth II graciera Alan Turing à titre posthume en 2013. Il fut enfin reconnu comme un héros de guerre, 55 ans après sa mort.

« Un portrait sensible et déchirant. Benoît Solès est saisissant ! » Marianne

« Sensible et judicieusement mis en scèneLe Monde

« Une pièce remarquable ! » Le Figaro

4 Molières 2019

Projection d’un film sur Alan Turing à la médiathèque de Granville le samedi 15 janvier.

 

Distribution

Une pièce de Benoit Solès
Mise en scène : Tristan Petitgirard
Avec : Benoit Solès, Amaury de Crayencour ou Eric Pucheu
Décor : Olivier Prost - Lumières : Denis Schlepp
Musique : Romain Trouillet - Vidéo : Mathias Delfau - Costumes : Virginie H
Assistante à la mise en scène : Anne Plantey
Enregistrement violoncelle solo : René Benedetti
Voix off : Bernard Malaka et Jérémy Prévost



Crédits

Coproduction : Atelier Théâtre Actuel, Morcom Prod, Acmé, Fiva Production et le Théâtre Michel


Tarif A
HORS abonnement / affiliation *
Catégorie Plein Réduit Jeune
A 28 € 24 € 20 €

* Le tarif HORS abonnement / affiliation s'applique à toute personne non titulaire d'un abonnement ou affiliation.

Abonnés / affiliés
Catégorie Plein Réduit Jeune
A 24 € 20 € 16 €
Plus d'infos sur nos tarifs
mardi 25 janvier - 20H30
Dès 12 ans Théâtre